Interview Laurence BOUYER
Bellis Pam

Ancienne élève de l’ARH, Laurence Bouyer a créé une entreprise de vente de produits de santé et de bien-être naturels. Nous nous sommes entretenus avec elle pour en savoir plus :

temoignage-laurence-bouyer-01

ARH : Comment avez-vous eu l’idée de créer Bellis Pam ?

Laurence Bouyer : Je travaillais comme guide interprète dans la région des châteaux de la Loire, ayant une formation en tourisme. Suite à mon déménagement en région parisienne, il m’a fallu me réorienter puisque j’étais spécialiste des châteaux de la Loire… La vie parisienne m’a donné envie de verdure et de naturel; j’ai alors voulu ouvrir une boutique de produits bio. Mais suite à une étude économique, qui ne démontrait pas la faisabilité du projet, je me suis dit que j’allais créer moi-même mes produits.

« Pour me lancer, j’avais moi aussi besoin d’une formation solide, je me suis alors inscrite. »

Je n’envisageais que la création de produits naturels, et j’avais envie de connaître les plantes pour en faire quelque chose. J’ai alors essayé de voir ce qui existait dans le domaine des produits naturels pour la santé et le bien-être, et j’ai découvert “les douces angevines”. La fondatrice avait étudié à l’ARH. Pour me lancer, j’avais moi aussi besoin d’une formation solide, je me suis alors inscrite. Puis en 2012, j’ai créé mon entreprise, Bellis Pam.

ARH : Que propose alors Bellis Pam ?

LB : Je commercialise des plantes, (une cinquantaine), des cosmétiques, des argiles, des huiles essentielles et du thé. Pour l’instant, je ne fabrique pas mes produits pour une question de réglementation, mais je les sélectionne chez des producteurs bio, qui peuvent me garantir une qualité irréprochable. Je vends sur les marchés de la région parisienne principalement, dans des comités d’entreprises. Je fais également de la vente à domicile et je vends un peu en ligne, sur mon site internet. Il y a plein de circuits de commercialisation à développer, mais ça prend du temps… Sur internet, la grosse difficulté est le référencement du site. Puis les gens aiment bien acheter en direct pour avoir des conseils et être aidés dans leurs choix. Je propose également des ateliers pour apprendre à faire soi-même ses cosmétiques. Pour le moment, je les réalise sur les marchés.

« Il faut avoir une certaine souplesse par rapport à la demande, s’adapter, chercher les produits souhaités. Ca permet de fidéliser la clientèle. »

ARH : Quels sont vos points forts et vos points faibles dans cette activité ?

LB : J’ai des difficultés au niveau commercial. Il faut avoir la fibre, et se faire connaître dans la jungle du commerce. Rechercher de nouveaux clients, de nouveaux endroits, ça demande de la persévérance. Puis la période n’est pas très propice pour le développement économique. Mais mon chiffre d’affaires évolue.
Mon point fort est l’aspect conseil, qui est très important dans la vente des plantes. Il faut avoir une certaine souplesse par rapport à la demande, s’adapter, chercher les produits souhaités. Ca permet de fidéliser la clientèle.

ARH : La formation de l’ARH vous a-t-elle aidée à concrétiser votre projet ?

LB : Oui, la formation est fondamentale puisque j’avais peu de connaissances sur les plantes. L’avantage de l’ARH est qu’elle donne un bon bagage, qui permet de rebondir, de décliner des activités dans plein de choses. Les cours de botanique et pharmacognosie m’ont été très utiles. Après, il faut approfondir, compléter avec les spécificités de ce que l’on veut faire.
Il y a plein de choses à faire avec les plantes. C’est un domaine qui évolue sans cesse. On s’intéresse de plus en plus aux plantes. Bon, malheureusement il y a cette tentation de prendre une gélule ou un comprimé, et une telle complexité réglementaire… Mais il y a un courant naissant, à nous de communiquer et faire connaître les plantes. On est en train de créer une nouvelle vague, il y a plein de métiers à créer!

Bellis Pam
E-mail : bellis.pam91@gmail.com
Site internet : www.bellis-pam.com

Sophie, illustrations botaniques François, légumes, plantes, tisanes.
Sophie, illustrations botaniques
François, légumes, plantes, tisanes.